“”

7 techniques pour écrire des objets de messages irrésistibles.

10 minutes de lecture
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter

Une coquille s’est glissée dans cet article mais, impossible de la retrouver. Je sais qu’elle est là mais où ? je ne la vois plus. Tu l’as trouvée ? super ! signale-la moi en commentaire ^^


Bon, je sais.

Cela a l’air d’une vanne.

Écrire tout un article juste sur les objets d’email ?

Moi-même, au moment où je t’écris, je me pose la question de savoir si le sujet vaut le coup.

Après tout, t’auras toujours celles et ceux pour te dire : « Opportunité professionnelle » ça marche très bien en objet sur des messages d’approche.

Ils n’auraient pas forcément tort.

Alors, pourquoi ce sujet ?

Déjà, il faut savoir qu’un bon objet fait ouvrir un email.

T’auras beau proposer un job à 200Keuros par an sur l’île Maurice mais si personne n’ouvre ton email, jamais tu pourvoiras le poste.

Un mauvais objet d’email c’est comme mettre une cagoule pour taper à la porte des gens. Pas certain qu’on t’ouvre. Sauf peut être à Halloween ^^

Ensuite, « Opportunité Professionnelle » c’est un peu le Jean-Claude Dusse du recrutement.

Sur un malentendu, ça peut passer.

En tout cas, la seule catégorie de candidats auprès de qui ça peut marcher, ce sont les personnes peu sollicitées. Et ce, que leur profil soit courant comme un chargé de marketing ou bien, rare comme boucher ou médecin du travail.

À noter que ces derniers sont peu sollicités car ils sont moins accessibles qu’un développeur par exemple.

La raison ? Ils sont moins actifs sur internet, réseaux sociaux ou forums notamment professionnels.

Du coup, un objet plus sophistiqué qu’ « Opportunité Professionnelle » sert surtout à faire la différence auprès d’une population de candidats très sollicités mais aussi, très accessibles.

Par exemple les développeurs mais pas que ! y a aussi recruteur IT ^^

Enfin, y a aussi une conviction personnelle derrière cet article.

Même si « Opportunité Professionnelle » me permettrait un taux d’ouverture de 100% de mes messages d’approche, je ne l’utiliserais jamais.

Je dois ça à ma vision « artisan » du recrutement.

Qu’est ce que ça veut dire ?

Chaque finition compte.

À mes yeux, l’objet comme tout l’email à vrai dire, doit être un chef d’oeuvre de créativité, de professionnalisme et d’esthétisme et le tout avec une perle de touche personnelle.

Vois-tu ? ^^

Un peu comme aller dans un resto gastronomique au lieu du MacDo du coin.

Les deux remplissent l’estomac, c’est sûr ! mais, l’un remplit aussi tes yeux de paillettes 😅

En vrai, ce serait saucé d’avoir un guide Michelin des messages d’approche et de leur objet.

Mais bon, je suis loin dans mon délire là ^^

Tu n’as pas besoin de partager ma vision « artisan » du recrutement.

C’est certain.

Ceci dit, l’objet d’un message reste important.

Pourquoi ?

Tu connais l’adage :

L’objet fait ouvrir, le contenu engage et le timing convertit.

Dans cet ordre.

En effet, il faut bien qu’un message soit ouvert avant qu’on puisse lui donner une réponse.

L’objet sert à ça : à faire ouvrir.

D’ailleurs, si ton métier était « Écrivain d’objets d’email », j’indexerais ton salaire au taux d’ouverture de tes emails.

Il a donc intérêt à être haut.

Aussi, un bon objet d’email t’évite de passer en spam.

69% des personnes placent un email en spam en se basant juste sur son objet.

Donc, sans même en avoir lu une seule ligne.

C’est énorme 😯

À terme, cela peut pourrir ton nom de domaine si tu passes par email et plus personne ne les recevra.

Dans le même temps, tu as très peu d’espace pour faire la différence.

Par exemple, tu disposes de 77 caractères visibles sur Gmail ou Yahoo mais seulement de 30 sur une boite email Orange.

Autant dire que tu vas choisir tes mots avec précaution.

BONUS OUTIL
La plupart des emails sont désormais lu sur smartphones. Voici un outil parfait pour obtenir l’aperçu de son email sur ces derniers. Il s’appelle TestSubject. Il permet notamment de vérifier que le coeur de son message est en évidence et non rogné au mauvais endroit par exemple.

Enfin, un bon objet d’email est réutilisable.

Quand il marche une fois, il peut ensuite marcher à plusieurs reprises.

Mieux ! s’il marche bien sur quelques personnes, tu peux ensuite l’utiliser en objet sur un email marketing de recrutement. Autrement dit, à destination de dizaines de personnes.

Maintenant, tout ça : c’est joli ! mais en réel, à quoi ressemble un message d’approche irrésistible ?

Tu t’en doutes, il n’existe pas de prise jack universelle du sujet.

Ceci dit, je vais te partager 7 techniques pour manufacturer des objets de qualité.

Tu peux les utiliser de manière indépendantes, les croiser ou bien les détourner.

Vois ceux-ci comme des carottes.

Oui, des carottes 🥕

Tu peux les manger crues, râpées ou en salade 🙂

Tu choisis la cuisine moi, je te donne juste quelques ingrédients et ça commence par :

1. Le FOMO ou « Fear Of Missing Out »

Dans la langue de Patrick Sébastien, on parle de « Peur de rater quelque chose »

Comment ça se concrétise ?

Simple, voici quelques exemples :

  • Cette offre d’emploi expire aujourd’hui.
  • Ouvrez cet email avant les autres.

2. Le prénom

Cela semble un poncif mais, il semble que mettre le prénom en objet augmente drastiquement l’impact de ce dernier et ce, presque quelque soit le secteur.

Je me fie pour ça à l’étude de Mailchimp

3. L’humour

Y a pas de machine pour l’humour, ça se saurait sinon. Toutefois, une astuce tient à utiliser une référence à un film ou une musique populaire. Bien sûr, il s’agit d’utiliser des lieux communs et non, des vannes qu’on est seul.e à comprendre.

Donc, ta vanne sur les films kazakhs, tu te la gardes ^^

Par exemple, des exemples :

  • C’est une bonne position ça, [METIER DU CANDIDAT]
  • Voici une offre vite répondue

4. Email professionnellement votre

Si je sais comment la définir, je ne sais pas comment nommer cette catégorie. Alors, je suis parti sur « Professionnellement votre » pour pointer des objets d’emails qui peuvent être utilisés en interne par l’entreprise.

Par exemple, je me souviens de cet objet qui m’a fait basculer à postérité :

Plan 2015

Juste ça, envoyé fin novembre 2014 et qui, à ce jour, m’a donné mon plus haut taux d’ouverture avec 86%. Oui, je me la pète encore ^^

Dans un autre registre, tu peux aussi écrire :

  • Candidature [NOM ENTREPRISE RECRUTANTE]

Maintenant, ils sont à manier avec précaution ⚠️ car si le contenu n’est pas à la hauteur, cela génère de la frustration car la personne peut se sentir dupé.e.

5. La curiosité

Le fait de ne pas savoir est un puissant moteur. C’est lui qui alimente notre curiosité. Nous voulons savoir et tout savoir sans exception. Du coup, on peut devenir la marionnette de notre curiosité à ce niveau.

C’est pour ça que le type d’objet d’emails ci-dessous fonctionne très bien :

  • Il y a une proposition pour vous ici
  • N’ouvrez pas cet email si vous êtes bien dans votre boite

6. L’individualisation

L’individualisation n’est pas la personnalisation. C’est un rang inférieur. Je ne parle pas à la personne et seulement à elle. Je prends un élément distinctif de son corps de métier pour créer une connexion.

Par exemple, quand je source des développeurs sur des technos Javascript, il m’arrive d’utiliser l’objet :

console.log("Hello")

Ce n’est pas grand chose mais j’envoie un signal positif à mon candidat :

On parle la même langue mais, on peut aussi parler le même langage.

Et cela marche plutôt bien 🙂

Avec des commerciaux, j’aurais pu écrire en objet : le quarter s’est bien passé ? 🙂

7. Les émojis

Enfin, dernière technique pour augmenter le taux d’ouverture de ses emails : les émojis.

Clairement, je ne suis pas le plus grand fan de ceux-ci en objet.

Mais je dois me rendre à l’évidence : ça marche !

Selon un rapport d’Experian, utiliser les émojis augmentent les taux d’ouverture de 45%. Cela fait la différence entre un email ouvert et non-ouvert une fois sur deux.

C‘est (encore) énorme !

Surtout quand tu penses qu‘un émoji peut se tenir entre toi et ton candidat ou candidate idéal.e.

Par ailleurs, ces derniers sont encore peu utilisés (< 2%). Leur impact demeure donc intact.

Hum 🤔

Ça va faire de l’émoji dans son prochain objet de message d’approche, je sens ^^


Voilà, je viens de te partager 7 techniques que je viens d’apprendre. Elles vont passer tes taux d’ouverture d’email au niveau supérieur. N’hésite pas à me donner tes résultats avant/après.

Puis, si t’as des objets irrésistibles à partager, fais-moi ça en commentaire là-dessous 👇

Pour le reste, garde la pêche 😀

Commentaires

  1. Bonjour Mohamed,

    Merci pour cet article aussi intéressant que stimulant, on adore !!
    Je vais m’en inspirer et utiliser tes conseils.
    Pour les coquilles : en début d’article sous ta réfé à JC Dusse, « leur profils soient … » donc tout singulier ou tout pluriel 🙂 et en suivant, « qu’ils soient boucherS ou médecin  » idem,
    A un moment, il faut choisir !! lol

  2. Bonjour Mohamed,

    Merci pour toutes ces petites idées !! L’objet d’un mail d’approche, c’est toujours sujet à questionnement voir « tirage de cheveux » pour être différenciant. J’ai testé effectivement les émojis sur un emailing qui avait un ton volontairement plus « léger » et les retours ont été sympathiques 😉
    ​​​​​​​

  3. Pour les coquilles : « En vrai, ce serait saucé d’avoir un guide Michelin des messages d’approche et de leur objet. »
    C’est plutôt « saucer », non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bienvenue chez nous

Tu veux recevoir le meilleur du recrutement directement dans ta boîte mail ? Inscris-toi maintenant !

En cliquant sur « Je m’abonne aux emails », vous acceptez que les données fournies nous soient transmises afin que nous puissions vous recontacter dans le cadre de votre demande.