“”

Comment évangéliser son métier de recruteur ?

11 minutes de lecture
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter

Il y a des métiers qui sont systématiquement sexy, des métiers bien représentés dans l’imaginaire collectif. Tout le monde a envie d’être pilote, avocat, directeur artistique

Et il y a ceux qui souffrent d’un a priori négatif comme les agents immobilier, les comptables ou bien… les recruteurs !

En raison de mauvaises pratiques qui perdurent et de personnes occupant cette profession sans passion pour le métier, cette situation demeure.

Recruteur depuis 1 an, je me suis donc d’abord demandé si je m’étais trompé dans mon choix de métier ? Mais très vite je me suis rendu compte que j’avais en fait véritablement trouvé une passion, presque une vocation : mon but serait dorénavant d’évangéliser mon métier, de le rendre sexy.

En début d’année 2019, du haut de mes 3 mois d’expérience dans le métier, j’ai donc décidé de changer les choses à ma manière, la quête d’évangélisation du métier commença tant à l’intérieur qu’à l’extérieur des murs de mon entreprise. 

L’évangélisation à l’intérieur de l’entreprise

Je serai toujours reconnaissant envers les personnes m’ayant donné ma chance au sein de Fabernovel pour cette première expérience en recrutement. 

Cela m’a permis de beaucoup apprendre auprès de gens passionnés et intelligents, terrain propice à l’évangélisation. 

Apprendre de ses collègues

L’évangélisation commence par de la modestie, de l’écoute et de l’empathie. Accepter que des collègues exerçant leur métier depuis des années aient une vision plus pertinente du métier pour lequel vous allez recruter, logique n’est-ce pas ? Mais comment profiter de cette situation ?

J’ai dans un premier temps mis en place des séances de co-sourcing ou de co-construction.

Pour le co-sourcing, j’ai réuni à mes côtés quelques experts métiers choisis soigneusement pour déterminer ensemble – les canaux les plus intéressants pour la chasse, les mots clés pertinents, les entreprises cibles, le type de message d’approche – qu’ils préféreraient recevoir, etc. 

Cela favorise la transmission de savoirs, crée un lien de confiance avec mes hirings managers, me permet d’apprendre en permanence mon métier et montre ma crédibilité et ma légitimé en partageant mes idées et des exemples d’actions. 

Concernant la co-construction, il s’agit de déterminer ensemble la vision que nous voulons proposer à nos candidats concernant un ou plusieurs de nos jobs. 

Avant de passer à l’action, je suis parti d’un constat simple :  aujourd’huide plus en plus de personnes cherchent à avoir un impact, et donner du sens à leur métier. A l’inverse, , une entreprise va encore trop souvent proposer uniquement un poste, une occupation, sans préciser le pourquoi du comment.C’est pour ça que je passe beaucoup de temps avec mes collègues pour saisir le contexte et comprendre leurs convictions. 

Prenons l’exemple du métier de Lead Design Strategist. Pour proposer au candidat la vision la plus transparente possible de son futur chez nous, on a  définit le contexte, expliqué ce qu’était le métier plus que de se concentrer sur les missions stricto sensu. Ainsi, en apprenant de mes collègues et en unissant nos forces, nous proposons petit à petit des annonces pensées pour les candidats. 

Ce que toi aussi tu peux appliquer dans ton entreprise : Fait preuve d’écoute, d’empathie et de curiosité. On néglige trop souvent la phase de “recherche utilisateur” auprès de nos collègues. 

Ce sont eux les experts métiers, pas toi (ou du moins pas encore ;). En étant l’allié du business, tu apprendras beaucoup d’eux et tout le monde sera gagnant. 

Apprendre à nos collègues

Beaucoup de personnes ont encore une vision biaisée du recrutement. 

Certains considèrent tout les recruteurs comme des RH et assimilent de ce fait les biais qu’ils ont envers cette fonction. 

Certains s’imaginent que notre quotidien consiste à copier/coller des annonces d’emplois, attendre des candidatures, trier des CVs et envoyer des templates de refus.

Pour contrer cette approche en interne, j’ai mis au point, avec l’aide de mes collègues recruteurs, un site présentant notre vision et notre philosophie du recrutement. Sur ce site, nous posons nos valeurs et nos engagements, nous expliquons pourquoi le métier de recruteur est aujourd’hui en constante évolution et, à bien des égards, unique. 

Ainsi, nos collègues comprennent, s’approprient et évangélisent à leur tour cette vision forte et engagée du métier.

Exemple ci-dessous du manifesto proposé:

En parallèle du déploiement de ce site, j’essaye au maximum de donner mon avis au quotidien en tant que recruteur, de pousser des idées et décisions qui me paraissent juste et innovantes. Un recruteur est certes au service du business, il se doit aujourd’hui d’en être l’allié. 

J’ouvre une parenthèse. A quand des postes de « Recruitment Business Partner » ? Cela irait d’ailleurs de paire avec un rattachement des recruteurs au Head of Operations ou au Head of Sales. Le recrutement aujourd’hui est en effet bien différent du recrutement d’il y a quelques années et se différencie beaucoup des pratiques RH d’aujourd’hui, Nicolas vous en parlera bien mieux que moi. Je ferme la parenthèse. 

Le type d’actions que nous pouvons entreprendre au quotidien est simple mais permet d’ouvrir les managers aux bonnes pratiques. 

Je ne réinvente pas la roue mais nous pouvons tenter de proposer des modes de recrutement plus pertinents, favoriser des écoles différentes ou bien proposer des candidats plus juniors. En permettant aux hirings managers d’ouvrir les yeux sur des bonnes approches du recrutement, nous participons à l’évangélisation du métier. 

Nos collègues sont donc nos meilleurs alliés. Sans cet alignement et cette coopération, il est difficile de faire changer les choses, de faire disparaître les pratiques obsolètes et de déployer des pratiques innovantes. Or le gros du combat se joue beaucoup en dehors de l’entreprise. 

Ce que toi aussi tu peux appliquer dans ton entreprise : Si tu n’es pas l’expert métier, tu es l’expert recrutement. Tu commences à savoir ce que veulent les candidats. Tu es au courant des meilleures techniques et de la “bonne” manière de recruter. On peut être jeune dans son métier et proposer des améliorations en permanence.

L’évangélisation en dehors de notre entreprise

En tant que recruteurs, nous avons cette chance d’avoir une certaine visibilité, un réseau de plus en plus soudé et une capacité de changement assez forte (Nous partons de loin). Comment faire évoluer son métier au-delà des murs de son entreprise ?

L’évangélisation du métier au sein de la communauté

Il n’y a rien de mieux que les grandes messes annuelles pour avoir un état de lieux de la profession et observer les pratiques actuelles et futures.

Cette année, j’ai participé à mon premier TruParis, l’évènement dédié aux recruteurs. Il en existe beaucoup d’autres: La Source ou encore le Sourcing Summit par exemple pour les sourceurs. Ces évènements sont des mines de rencontres, de mise au point sur les derniers outils et une source de motivation de retour au travail.

Outre les événements ponctuels, de plus en plus de recruteurs aujourd’hui sont sur Recruiter’s Kitchen, la communauté Slack des recruteurs créée par Benjamin & Amélie. Et si ce n’est pas le cas, je vous conseille de vous y inscrire. 🙂

Sur cette communauté Slack, on partage des bonnes pratiques, mille et une questions, des évènements et des lectures inspirantes, etc. J’y suis donc de manière quotidienne pour apprendre et partager auprès de la communauté.

Il est en effet extrêmement important de s’entourer de pairs au quotidien et d’échanger en permanence. Rien de tel de le faire sous un format déjeuner, j’attends d’ailleurs vos invitations avec impatience. 😉

Il convient donc non seulement de participer à la communauté mais aussi d’en être acteur plus que spectateur pour permettre une évangélisation efficace. J’ai eu l’opportunité d’être animateur d’une session lors de TruParis (sur invitation de Mr sourcing, Guillaume Alexandre). Dans ces “non conférences”, le principe est d’être garant d’un échange sur un thème touchant de près ou de loin le recrutement, le sujet que nous avons modéré ce jour avec Arnaud était sur le slow recrutement (Mon article sur le sujet ici).

Aujourd’hui, je peux partager mon opinion sur le blog de l’école du recrutement, avec, je l’espère, la possibilité de susciter le débat et pourquoi pas vous donner envie de devenir un acteur de ce changement également.

Certains vont même plus loin en proposant de l’open source en recrutement. Trois ressources extraordinaires:

Outre les professionnels en exercice, il est également intéressant d’avoir un lien avec les professionnels de demain, les étudiants. 

Je suis ainsi intervenu au sein de l’école du recrutement pour partager mon expérience, c’était un honneur et je le referai avec grand plaisir. J’ai également organisé pour les étudiants actuels de mon ancien Master 2 une journée #FutureOfWorkDay au sein de mon entreprise. J’ai depuis gardé contact avec beaucoup d’entre eux et c’est ensemble que nous parviendrons à évangéliser le métier !

Ce que toi aussi tu peux faire au sein de la communauté : Rejoins nous sur le slack recruiter’s kitchen. Passe voir l’école du recrutement lors d’un des nombreux évènements organisés. Deviens toi aussi contributeur de l’open source recrutement. 

L’évangélisation du métier auprès du grand public

Mais, il ne faut pas uniquement nous reposer sur notre communauté, il faut aller au delà et s’adresser à tout le monde car, nous sommes tous candidats un jour ou l’autre.

En juin dernier, j’ai eu l’opportunité de participer au Web2Day en tant que conférencier. J’ai été ravi qu’un sujet non tech (le candidate care, Talk à voir ici) soit retenu par les organisateurs et cela m’a permis d’en parler à une audience plus large. Cette opportunité était une manière supplémentaire de faire passer les convictions et les batailles qui m’animent au quotidien. 

C’est un cercle vertueux qui m’a immédiatement donné plus de visibilité et a donc augmenté la portée de mes messages ultérieurs (Cf le nombre de visites sur mon profil)

De plus, depuis maintenant 1 an, je suis contributeur sur le blog RH de Sarah Akel, change the work. Par ce biais, je m’adresse à une audience plus large afin de susciter le débat tant en interne qu’en externe, tant parmi mes pairs que parmi des professionnels de tous horizons. 

Enfin, et c’est là le plus grand combat que je m’apprête à mener, j’ai décidé d’évangéliser mon métier au grand public et de le faire en m’adressant à ce qui fait le coeur de mon métier, les candidats. 

A ce titre, j’ai ouvert un compte instagram (Léosanspipo) sur lequel je partage mon quotidien de recruteur, je fais des tutos, des interview métiers, mais aussi évidemment des stories de mes déjeuners du midi (on est sur Instagram après tout).

Ce compte a plutôt bien marché avec une communauté de presque 300 followers en quelques semaines et il m’a donné l’idée de lancer une chaîne de podcast, “Sans Pipo” (leosanspipo.fr). L’objectif est de réunir autour d’un micro un recruteur et un candidat afin d’aborder les sujets qui intéressent ces derniers tels que le personal branding, le freelancing, l’entretien ou bien l’art de la négociation.

C’est ici pour écouter le podcast sur ta plateforme préférée !

Je ne suis heureusement pas le seul dans cette démarche, Shirley a proposé un format grand public avec sa chaine youtube et ses vidéos très drôle qui dénoncent les clichés autour du métier. 

Ce que toi aussi tu faire auprès du grand public: Parle de ta passion pour ton métier sur les réseaux. Mets en valeur les bonnes pratiques que tu découvres ou que tu inventes. Partage cet article <3 

L’évangélisation de son métier est un vrai bonheur. Si vous voulez d’autres pistes pour le faire, vous êtes au bon endroit, le blog de l’école du recrutement regorge de perles à découvrir. Ensemble, redorons le blason du recrutement, rendons ce métier encore plus professionnel et unique et rendons le sexy !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bienvenue chez nous

Tu veux recevoir le meilleur du recrutement directement dans ta boîte mail ? Inscris-toi maintenant !

En cliquant sur « Je m’abonne aux emails », vous acceptez que les données fournies nous soient transmises afin que nous puissions vous recontacter dans le cadre de votre demande.