“”

Comment recruter 5000 personnes en une semaine ?

Comment recruter 5000 personnes en une semaine ?

Comment recruter 5000 personnes en une semaine ?

Comment recruter 5000 personnes en une semaine ?

4 minutes de lecture
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter

C’était le thème de la seconde édition de La Claque qui a eu lieu mercredi dernier. Nous avons voulu lancer un défi impossible à Jeremy Benmoussa, car c’est un peu son métier de défier l’impossible (il a fondé La Growth Company). Jéremy s’est donc mis en tête d’appliquer les techniques de Growth Hacking au recrutement.

Qu’est-ce que le Growth Hacking ?

Du marketing, ni plus, ni moins. Mais on utilise un autre mot car il y a un vent de révolution qui a soufflé sur la discipline. Amené par les startups. C’est davantage une question d’état d’esprit et de philosophie. Un peu comme le sourceur qui devient Talent Acquisition Manager. C’est l’étape suivante.

En gros l’idée c’est d’utiliser un mélange de compétences marketing et techniques pour créer de la croissance avec un budget très limité. C’est tout ce qu’on a besoin de savoir pour comprendre la suite. Pour une définition plus complète, je vous inviter à regarder par ici.

Des exemples de Growth Hacking

Jeremy est revenu sur 5 grands classiques de la discipline. L’exemple le plus connu étant probablement celui de Hotmail. Rappelez-vous : dans des temps pas si reculés que ça à chaque fois que quelqu’un vous envoyait un message depuis Hotmail, il était signé avec : P.S. I love you. Get your free email at Hotmail. Et ce simple ajout automatique a généré 12 millions d’inscriptions supplémentaires à lui seul ! Simple, redoutable et efficace. Le Growth Hacking dans toute sa splendeur.

ExempleHotmail

De même, Airbnb est un cas d’école. Pour commencer à croître, Airbnb a créé un bot (un logiciel qui fait des choses automatiquement sur le web) qui lui permettait de poster toutes les annonces d’appartement sur Le Bon Coin américain (Craiglist…et en fait c’est plutôt Le Bon Coin qui est le Craiglist français). Ce hack a permis à Airbnb de diffuser massivement ses annonces, sans débourser un seul centime !

ExempleAirbnb

5 idées pour sourcer 5 000 personnes en une semaine

Jeremy a été très inspiré puisque ce n’est pas une mais bien cinq pistes qu’il a proposé !

Idée #1 : l’annonce pour un job idéal

PremiereIdee

Facile. Si vous avez un job idéal à proposer, générer un volume massif de candidatures est facile. D’ailleurs c’est quelque chose qui est fait assez régulièrement !

Capture d'écran 2016-06-01 21.19.27
(Extrait du site expatriation.com : http://www.expatriation.com/job-de-reve-gardien-dile-paradisiaque-pour-76-000-euros/)

ExtraitRechercheGoogleBestJob

Bon…encore faut-il avoir une île paradisiaque à disposition…

Idée #2 : inventer une fausse annonce

DeuxiemeIdee

Plus subtil. Il s’agit cette fois de réfléchir à ce qui peut intéresser ma cible et à lui proposer une annonce bidon mais qui peut être virale. L’idée c’est de s’inspirer d’Airbnb qui a généré du traffic à partir de celui d’une autre plateforme. Là, on profiterait du traffic des jobboards gratuits pour se faire connaître. Jeremy n’est pas trop rentré dans le détail de cette idée mais j’imagine que ça pourrait prendre une forme comme celle-ci :

 

FausseAnnonce

Encore faut-il trouver un jobboard gratuit qui valide les annonces sans les lire !

Idée #3 : le bot Twitter

TroisiemeIdee

 

On commence à rentrer dans le technique ! Il s’agit ici de construire un bot Twitter sur le modèle de ce que Jeremy a déjà fait dans une version commerciale. C’est-à-dire un bot qui repère des tweets et des bios sur certains mots-clés et se met à suivre (ou ajouter dans une liste) les comptes en question en notre nom. Twitter étant une plateforme idéale pour ça. Une fois que le bot a repéré un Twittos qui nous intéresse, il se met à « liker » quelques tweets pour attirer l’attention. Puis à lui envoyer un message d’approche.

Et une fois qu’on a une réponse, c’est un humain qui reprend la main !

Idée #4 : le bot LinkedIn

QuatriemeIdee

Même concept que précédemment. Généralement les profils qui nous intéressent sont au moins dans notre réseau de troisième degré. Ce qui veut dire qu’on peut les atteindre avec un bot qui likerait des posts. Et, une fois qu’on a fait plusieurs likes, là encore une demande en connexion puis un message d’approche est envoyé.

Idée #5 : pousser un influenceur à nous mettre en avant en nous répondant

Capture d'écran 2016-06-01 21.46.54

C’est ce que jobaroundme avait fait avec succès ! L’idée c’est de titiller un politique (ou un autre influenceur) afin de l’inciter à nous répondre et à être exposé à tous ses followers. Quand Arnaud Montebourg a été limogé du gouvernement, jobaroundme a décidé de rebondir sur l’actualité en utilisant son image dans une pub.

Montebourg

Ce qui avait incité l’ex-ministre à répondre et généré un buzz conséquent.

Ici l’idée est similaire : profiter du fait que l’emploi est un sujet sensible pour aller titiller des politiques jusqu’à ce que l’un d’entre eux réagisse ! Autant dire qu’avec la loi Travail c’est probablement le moment parfait !

Conclusion

Bien entendu, cet exercice de pensée est limité. Ne serait-ce que parce que nous n’avions pas indiqué à Jeremy pour quel poste on voulait recruter. Mais j’ai été agréablement surpris par l’ingéniosité des pistes ! Je vous laisse les slides de la présentation ci-dessous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.