Le réveil du recrutement

Le réveil du recrutement

Le réveil du recrutement

Le réveil du recrutement

6 minutes de lecture
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter

Quand je regarde l’évolution du métier depuis 2012 quand j’ai commencé, je me dis que très peu de choses ont changé. Parce qu’on a tous et toutes tendances à s’endormir sur nos lauriers.

Et je m’inclus dans le lot : j’ai passé mon temps à vous parler de sourcing (dédicace à ceux et celles qui m’ont connu du temps du blog Les Sourceurs). Je parlais majoritairement de sourcing en 2012, j’en parle encore majoritairement en 2016.

Mais le recrutement ce n’est pas que le sourcing. J’en suis même venu à la conclusion que le recrutement ce n’était pas non plus la RH. Dans le même temps, nous avons eu plusieurs révélations à Link Humans : le logo I love recruteurs (qui a commencé comme une blague et fini comme un drapeau), la volonté de créer une école du recrutement, le manifeste

Toutes ces choses relèvent de quelque chose d’intangible qu’on pourrait appeler « le souffle » ou « l’inspiration ». La technique seule ne peut motiver personne de normalement constitué (et il m’a fallu du temps pour comprendre qu’en tant que fan de sourcing je n’étais pas normalement constitué). C’est la fameuse différence entre quelqu’un qui se voit comme un casseur des pierres et quelqu’un qui se voit comme un bâtisseur de cathédrale.

C’est dans cet état d’esprit que nous vous proposons le Réveil du Recrutement 

La naissance d’un mouvement

Au final, il y a peu de conférences sur le recrutement comparé à d’autres secteurs. Et celles qui restent ne m’intéressent quasiment jamais. C’est d’ailleurs l’idée complémentaire de Mohamed avec la Claque : essayer de proposer quelque chose de différent. Faire parler de recrutement en parlant de sujets qui ne sont pas forcément directement liés.

Notre amour pour le sourcing nous a souvent fait pencher de ce côté du recrutement, chez Link Humans. Dans un #TruParis on parle beaucoup de sourcing. Encore plus dans un #TruSourcing. Quand je dis « nous » en fait c’est vous puisque c’est vous qui parlez pendant un #Tru. Mais on vous propose des sujets qui vous orientent dans ce sens.

Le résultat c’est que les discussions sont toujours très terre-à-terre au sens positif comme négatif du terme. L’avantage c’est d’avoir des discussions sur des choses concrètes. L’inconvénient c’est que, chez la plupart des gens normaux, le concret ne peut pas générer en soi une envie, une aspiration.

Or, ces derniers mois, nous n’avons pas arrêté de vous parler de notre envie de voir un jour une école du recrutement. Mais si on est vraiment sérieux dans notre démarche, il va falloir que l’on prenne nos responsabilités. Plutôt que de rester assis sur nos chaises à déplorer l’absence de conférences inspirantes et de mouvement aspirant/inspirant dans le recrutement nous allons essayer de le faire.

Ceux et celles qui ont vu le film Kick-Ass comprendront le sens de la démarche. Kick-Ass c’est un adolescent qui est fan de justiciers masqués et qui se demande pourquoi personne n’a jamais essayé de devenir un justicier. Jusqu’au jour où il se dit que c’est à lui de se prendre en main et d’essayer lui-même.

Et…il se casse (logiquement) la figure, mais se relève jusqu’à y arriver (parce que c’est un film donc il faut une fin heureuse). À force de parler de manifeste du recrutement, d’amour du métier, d’inspiration, on va se prendre nous-même au mot.

Sans compter que l’année 2016 était tout sauf inspirante. Cette année était particulièrement angoissante pour les recruteurs avec des mouvements (plus ou moins) inattendus sur le marché : le rachat de Monster, les déceptions de LinkedIn, la braderie de Viadeo, le passage au payant de l’offre recrutement de leboncoin, la nouvelle version de LinkedIn (je sais : j’ai déjà dit mais je ne m’en remets pas), le passage au payant de l’offre d’Indeed, etc.

Il est grand temps de rompre la série ! D’ailleurs au début j’avais envisagé de nommer ce concept : les recruteurs contre-attaquent.

Le concept

On va probablement le faire évoluer et l’affiner selon vos retours. Voici notre premier jet : dix conférences inspirantes pour féconder les esprits et échanger sur des opinions. Il n’y aura aucun sujet technique, aucune astuce LinkedIn, aucune requête booléenne. Ça on sait déjà le faire : vous l’avez sur #TruAcademy. L’idée ici c’est de prendre plutôt de la hauteur.

Le tout sans tomber dans le travers inverse qui est de parler de manière tellement abstraite que cela n’a plus aucun sens. On ne vous parlera donc pas de futur. Donc pas de réalité virtuelle, pas de chatbots, pas de Big Data. Comprendre son présent est quelque chose de tellement compliqué qu’on devrait toujours commencer par là. Et puis, de toutes façons, je ne sais déjà pas prévoir ce que je ferai la semaine prochaine, donc je ne saurais pas vous parler de futur. Le futur est imprévisible. Et le futur est…futur : il ne sauvera pas votre présent.

Comme d’habitude on ne vous parlera pas en langue de bois. Donc pas d’ubérisation du recrutement, pas de Big Data (encore), pas de transformation digitale, pas de recrutement digital, pas d’e-recrutement, pas de génération Y, pas de recrutement 2.0, pas de recrutement 3.0, pas de recrutement 4.0, pas de recrutement 167.0. Parler de recrutement est déjà compliqué sans que l’on s’alourdisse de langue de bois.

Dix conférences filmées, dans une salle au centre de Paris (pour l’instant au Partech Shaker), pour une soixantaine de places disponibles.

Le programme pour le moment ressemble à ça :

  1. Recrutement n’est pas RH – La déclaration d’indépendance
  2. Comment gérer son temps quand on est recruteur (ou pas)
  3. Et si on recrutait à pile ou face ?
  4. Comment trouver sa voix ? Pour être entendu et répondu
  5. La révolution du recrutement a déjà eu lieu. Sous Vercingétorix.
  6. Sommes-nous la SNCF ? Le recrutement doit assumer
  7. Les dix fausses excuses du recruteur
  8. Mes dix livres et articles préférés pour mieux recruter
  9. Le recrutement doit-il être fait par des recruteurs ?
  10. L’effet Médicis : les meilleures leçons de recrutement se trouvent dans d’autres disciplines

On en aura pour environ 1h30 à chaque fois : une moitié de conférence et une moitié réservée à l’échange et aux questions. Pour l’instant on est parti sur deux tiers de places à 20€ et un tiers de places à prix décidé par le participant (ça fait un moment qu’on voulait essayer cette formule). Premiers arrivés, premiers servis. Là encore c’est une expérimentation, on affinera selon vos retours.

Rendez-vous le Mardi 28 mars 2017 au Partech Shaker (33 rue du Mail, 75002 Paris)

Si vous voulez rejoindre le mouvement rendez-vous sur Le Réveil du recrutement

Ça vous permettra de réserver vos billets ou de laisser votre email si vous n’êtes pas disponible le 28 mars mais que le concept des conférences vous intéresse (ou alors que vous avez juste envie de recevoir des coucous de nous).

D’ici là, je nous souhaite un bon réveil à tous et à toutes 😀

Commentaires

  1. Excellente idée !! Allez-vous mettre en ligne les conférences? Genre en HD 4K, son 7.1 et tout et tout? Parce qu’en « région », on a « piscine » un peu trop souvent et ça va vite devenir frustrant au vu des très bons sujets abordés. Bonne journée à tous

    1. Merci Florian !

      Oui c’est clairement le but cette fois ! Je voulais pas trop l’annoncer pour pas décevoir, mais là on va faire appel à un presta. On croise les doigts pour que ça marche !

  2. « Recrutement n’est pas RH – La déclaration d’indépendance » j’aurais aimé pou voir y participer juste pour ce thème…Parce que je suis de celles et ceux qui pensent que les 2 sont liés à vie 😉 Nous vous attendons à Lille 😉 bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.