“”

Mais au fait…c’est quoi Link Humans ?

16 minutes de lecture
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter

Beaucoup d’entre vous ne savent pas ou ne comprennent pas ce qu’est Link Humans, ni même ce que nous faisons de nos journées. Et c’est bien normal ! Essayer de définir Link Humans pour cet article a été une mission incroyablement difficile pour moi qui suis à l’intérieur. Alors j’imagine combien ça doit être difficile de l’extérieur.

Déjà que c’est un exploit d’arriver à prononcer le nom correctement ! (Je pense qu’une personne sur quatre que je rencontre nous appelle LinkS Human ou Human LinkS ou Humans Link). En plus de ça, nous avons des activités très variées et leurs visibilité varient énormément. Prenez ce blog par exemple, il y a de nombreuses personnes qui lisent nos articles sans même savoir que nous faisons autre chose que d’écrire des articles. Et c’est normal. Quand j’étais à l’extérieur c’était aussi mon cas. Je ne savais même pas que Link Humans faisait de la formation !

Le coeur de Link Humans est la transmission et le partage de savoir original. C’est aussi simple que ça (et pourtant j’ai dû creuser pour m’en rendre compte). On y reviendra.

Ce que nous ne sommes pas

J’ai eu tellement de mal à définir ce qu’était Link Humans que je suis parti de ce que nous ne sommes pas.

Nous ne sommes pas un cabinet de recrutement

C’est l’incompréhension la plus répandue. Je ne sais même plus combien de fois j’ai eu cet échange :

– Mais, je ne comprends pas, au final vous recrutez ou pas?
– Ah non pas du tout !

Link-humans-choc

C’est l’incompréhension la plus répandue mais aussi la plus fausse. Nous sommes vraiment à des années-lumières de recruter. Et pourtant ce n’est ni la tentation, ni les occasions, ni les capacités qui ont manqué. Je crois qu’on se pose la question à peu près tous les quinze jours. Avec inlassablement la même conclusion : non nous ne ferons pas de prestation de recrutement.

Nous ne sommes pas des journalistes

Très récemment quelqu’un m’a dit « tu as l’âme d’un journaliste ». Malgré tout le respect que j’ai pour la fonction, je crois qu’on n’aurait pas pu me dire quelque chose de plus violemment faux. Je n’ai pas plus l’âme d’un journaliste que l’âme d’un charpentier. Et aucun d’entre nous n’est journaliste. D’ailleurs vous pouvez le voir dans les articles. Beaucoup de nos articles seraient refusés dans un journal. Ou alors à la limite dans un éditorial.

Car nos positions ne sont jamais neutres et nous n’essayons jamais d’être neutres. Nous pratiquons l’inverse de la neutralité journalistique.

Nous ne sommes pas une entreprise de formation

Alors, déjà on se rapproche. Ce n’est pas totalement faux et nous sommes évidemment certifié organisme de formation. Une grande partie de notre temps est dédiée à la formation. Si c’était le cas nous n’organiserions pas #TruParis. Quel est le rapport entre #TruParis et nos formations ?

Et inversement, nous ne sommes pas non plus des conférenciers ou une boîte d’événementiel.

Nous ne faisons pas de digital

Ça risque de vous paraître surprenant mais nous ne sommes pas une entreprise qui fait du digital. Nous ne formons pas au digital, pas plus qu’au recrutement digital (même si on l’écrit pour se faire comprendre). Pour une raison simple : le digital s’exprime de manière transverse et invisible chez nous.

Link-humans-digital-numerique

Un footballeur doit courir en permanence dans son métier. Pourtant personne ne songerait à lui dire qu’il est un coureur. Non, il est un footballeur même si la course à pied est omniprésente dans sa pratique.

Personne ne dirait d’un recruteur qu’il fait « du recrutement électrique ». Parce que nous sommes tous nés dans un monde où l’électricité était omniprésente.

De la même manière, nous ne formons pas au recrutement sur les réseaux sociaux (même si là aussi on l’écrit pour être compris). On ne se lève pas en se disant : les réseaux sociaux c’est génial, on va enseigner le recrutement avec les réseaux sociaux. Pas plus qu’on ne se lève en disant : l’électricité c’est génial, on va enseigner le recrutement avec l’électricité.

Les réseaux sociaux ne sont qu’un simple outil au service d’une fin. Et si demain je trouve une manière plus efficace de faire du sourcing en utilisant des signaux de fumée, j’enseignerai le recrutement avec des signaux de fumée.

Vous savez, c’est comme dans la fameuse pub : l’important au poker ce ne sont pas les cartes, c’est ce que vous en faites.

D’ailleurs si vous voulez agacer un membre de l’équipe, demandez-lui ce qu’il pense de l’Ubérisation du recrutement, du Big Data dans le recrutement ou de la digitalisation du recrutement… (ou tout autre concept fumeux de consultant pour donner de grands airs à ces choses creuses).

Ce en quoi nous croyons

Maintenant que nous savons ce que nous ne sommes pas, il faut bien trouver ce que nous sommes. Ou plutôt, ce en quoi nous croyons.

Croyance #1 : La transmission

L’essence de Link Humans c’est que nous croyons profondément en la transmission et le partage du savoir. Et il se trouve que nous le faisons actuellement sur le sourcing. Mais l’âme de Link Humans ce n’est pas le sourcing : c’est la transmission.

Link-humans-partage

Nous sommes partis du sourcing car c’est l’expertise la plus singulière et immédiate que nous avions. Parce que le contexte de nos anciens métiers a voulu que nous l’ayons appris par nous-mêmes.

C’est d’ailleurs un autre point commun que nous avons tous : nous avons une soif d’apprendre inextinguible qui nous a poussé à apprendre à apprendre.

Et, au-delà de la transmission, nous croyons en l’expérience pédagogique. C’est-à-dire un partage où les apprenant(e)s ne sont pas considérés comme des gens qu’il faut éduquer d’en haut et verticalement mais bien comme des partenaires qu’on implique et qui s’impliquent horizontalement. Nous détestons les chamanes qui détiennent un savoir et s’en servent comme d’un instrument de domination.

Croyance #2 : Tout le monde a quelque chose à dire

Nous pensons que la transmission est bien plus efficace quand tout le monde participe. Cette croyance nous vient de notre passé à l’école. Nous avons tous été des « mauvais élèves » à notre manière. J’ai mis des guillemets car nous pensons justement qu’il n’existe pas de mauvais élèves mais uniquement de mauvais professeurs.

Mieux encore, nous sommes convaincus que même le pire des élèves a quelque chose d’intéressant à dire et à apporter à l’expérience pédagogique. De manière plus générale nous avons la sensation que chaque personne a quelque chose à dire et que la somme de ce que chaque personne dit sera toujours plus intéressante que ce qu’une personne seule (aussi experte soit-elle) peut dire.

Link-Humans-parler

Maintenant vous comprenez pourquoi nos événements #Tru sont sans badges et sans speakers. Ce qui nous intéresse ce n’est pas qui parle mais ce qu’il dit. Nous ne croyons pas aux titres : que vous soyez stagiaire ou président, vous avez quelque chose d’intéressant à dire.

Croyance #3 : Les gens doivent penser par eux-mêmes et parler par eux-mêmes

Vous avez dû remarquer que nous avons une sainte horreur de la langue de bois. Car il n’y a rien de tel que la langue de bois pour étouffer la pensée des autres ou la sienne.

Car la langue de bois va à l’encontre de tout ce en quoi nous croyons : elle ralentit la transmission du savoir en truffant les mots de jargon, elle permet de faire taire quelqu’un sans argumenter, elle n’apporte rien d’autre que du vide et la reproduction de ce qui existe déjà.

Or, s’il y a bien quelque chose qui nous est cher c’est la volonté de penser par nous-mêmes. De faire nos propres recettes plutôt que de suivre les recettes déjà faites. D’être des cuisiniers et non pas juste des gens qui font de la cuisine.

Link-humans-cuisinier

Conséquence : nous faisons beaucoup de plats immangeables ! C’est le risque quand vous vous mettez à inventer votre cuisine. Vous mélangez des choses qui ne doivent pas être mélangées et transgressez des règles qui ne doivent pas être transgressées. Juste pour voir si par hasard ça ne donnerait pas quelque chose de formidable. Comme la première personne sur Terre qui a mélangé des oeufs, du lait et de la farine. Quelle idée saugrenue quand on y repense ! Et pourtant ce mélange est désormais à la base d’énormément de recettes.

C’est pour cette raison que nous pensons également que les révolutions d’une discipline viennent souvent de l’extérieur. Car l’expert d’une discipline a tendance à respecter les règles en vigueur. D’ailleurs, les meilleurs sourceurs que j’ai croisé sont souvent des gens qui ne viennent pas du tout du monde du recrutement. Parce qu’ils arrivent dans la discipline sans rien y connaître et remettent tout en question.

Croyance #4 : la radicalité

Nous préférons les choses glacées ou brûlantes aux choses tièdes.

Link-humans-hulk

C’est pour cela que nous ne sommes pas neutres dans nos articles. Chaque fois qu’on défend quelque chose on le fait avec un engagement total. Même quand on se trompe on le fait totalement. D’ailleurs, quand vous êtes radical et que vous vous trompez, vous le sentez immédiatement. Car la réaction en face ne se fait pas attendre.

C’est cette radicalité qui nous pousse à chercher en permanence les chemins les plus courts. Nous privilégions toujours l’efficacité à l’effort. Et si tout le monde prend un chemin en zizag, notre premier réflexe sera toujours d’essayer le chemin en ligne droite pour voir s’il est empruntable.

C’est également cette radicalité qui nous rend éternellement insatisfaits de nous-mêmes ou du marché. C’est elle qui engendre l’exigence et qui ne pardonne pas un comportement parce que tout le monde le fait ou qu’on a toujours fait comme ça.

Attention, la radicalité ce n’est ni la méchanceté, ni la brutalité. Nous ne sommes jamais vigoureux envers les personnes, mais toujours envers les idées.

Ce que nous faisons

Une fois que l’on comprend que notre ADN est la transmission et le partage d’un savoir original, il devient plus facile de comprendre le lien entre nos activités.

En effet, de prime abord, il n’y a aucun rapport entre #TruParis, le blog, #TruRégions, la formation présentielle, #TruSourcing, les missions d’audit et #TruAcademy. Mais il s’agit bel et bien de transmission à chaque fois.

Pourquoi le blog ?

Le blog de Link Humans nous permet de partager avec vous nos réflexions et nos connaissances. Tout ce que l’on sait a vocation à devenir un article à un moment.

Link-humans-machine-ecrire

On ne vous cache rien (mis à part les astuces qui ne sont pas complètement légales). À chaque fois que l’on découvre quelque chose, vous le savez. La seule limite c’est le temps. Nous n’écrivons « que » deux fois par semaine et donc le blog a toujours trois ou quatre temps de retard sur nos connaissances à un instant t.

Pourquoi les formations en présentiel ?

Les formations présentielles étaient l’activité historique principale. Mais pourquoi vendre des formations puisque nous partageons déjà tout gratuitement sur le blog ?

La raison d’être est simple : sur le blog nous sommes limités par le temps que nous avons choisi d’y passer. Sans compter que la plupart des gens n’ont pas envie d’apprendre en lisant des articles. Et au-delà de l’envie, le fait de se bloquer du temps avec un formateur change tout. J’en veux pour preuve la photo de profil LinkedIn. Nous avons fini par faire un article complet tutoriel. Vous n’avez pas besoin de nous pour faire une photo, tout y est détaillé. Et pourtant, en formation, je prends le temps de faire les photos (avec mon téléphone) pour ceux et celles qui n’en ont pas. Afin que personne ne ressorte de la formation sans photo de profil LinkedIn. C’est une chose de lire un article, c’est autre chose d’avoir quelqu’un de présent à côté de soi pour nous guider.

Les formations présentielles représentaient l’essentiel de notre chiffre d’affaires avant l’arrivée de #TruAcademy qui a vocation à remplacer et englober les formations présentielles.

Pourquoi #TruAcademy ?

#TruAcademy est le produit le plus jeune mais aussi le plus important. En fait, nous avons fini par nous rendre compte que la transmission était limitée en présentiel par le nombre d’heures dont dispose un formateur dans une journée. Et vu que nous sommes très peu (on était encore 2 à l’époque et 5 maintenant) il nous fallait trouver un moyen de nous démultiplier.

#TruAcademy est donc la réponse à cette volonté. Et il ne s’agit pas de bêtement transposer notre formation présentielle, en e-learning.

Linkhumans-truacademy

Nous avons radicalement repensé le produit de zéro dans l’optique de proposer des vidéos de moins de 5 minutes (moins de 3 minutes pour la plupart). Il a donc fallu repenser totalement le contenu pour lui donner ce format. Et, toujours dans l’optique de transmission, nous avons voulu faire de #TruAcademy davantage qu’une plateforme vidéo.  Par exemple, vous avez également un atelier webinaire hebdomadaire en live pour échanger sur vos problématiques.

À l’heure où j’écris, #TruAcademy est en train de devenir notre première source de revenus.

Pourquoi les événements #Tru ?

Linkhumans-tru

 

#TruParis, #TruLille, #TruNantes, #TruLyon, #TruSourcing, etc. Pourquoi s’embêter à organiser des événements ? Parce que c’est fidèle à notre croyance : tout le monde a quelque chose d’intéressant à dire. Et la meilleure manière que nous avons trouvé pour l’écouter c’est d’organiser des non-conférences, des tables rondes sans les tables, des formats d’échange. Dans les #Tru, personne ne monopolise la parole, tout le monde participe, tout le monde écoute, tout le monde débat. Nous ne sommes pas les seuls à avoir des choses à dire.

Et si vous avez compris cette croyance, vous comprenez aussi pourquoi nous sommes partis de #TruParis mais que nous avons maintenant des #Tru dans toutes les villes qui en font la demande et qui réunissent des équipes d’organisation motivées. Car, à part #TruParis et #TruSourcing nous n’organisons pas : on laisse les clés du concept à une équipe d’organisateurs, que l’on vient épauler le jour J.

Les questions les plus souvents posées

« Laurent, comment tu peux laisser Nicolas/Mohamed dire ça ? »

link-humans-batman-superman

C’est quelque chose qui nous fait toujours mourir de rire. Emporté par l’enthousiasme et la radicalité il nous arrive de fâcher des gens. Et certains s’en plaignent à Laurent pour qu’il nous gronde. Comme on appelle un père pour gronder ses enfants. Mais l’essence de Link Humans c’est justement tout l’inverse, pour toutes les raisons citées précédemment.

« Pourquoi vous donnez tout gratuitement dans vos articles ? »

linkhumans-cadeau

Parce que nous avons suffisamment confiance dans la valeur apportée par #TruAcademy et les formations en présentiel pour partager le contenu de manière ouverte. Ce qui compte ce n’est pas la connaissance mais comment elle est transmise. D’ailleurs, le blog nous amène régulièrement des opportunités commerciales de personne qui nous lisent, apprécient et veulent faire former leurs équipes.

L’autre avantage de tout donner dans le blog c’est de donner un aperçu fidèle de la valeur que l’on sait apporter. Si vous n’aimez pas nos articles, vous n’aimerez pas #TruAcademy. Si vous adorez nos articles, vous adorerez #TruAcademy. Pas de mauvaise surprise sur la marchandise.

« Pourquoi ne faites-vous pas de recrutement  ? »

Parce qu’on veut vous apprendre à pêcher plutôt que vous fournir en poisson. Surtout avec la taille de notre équipe. Nous n’avons pas le choix.

Link-humans-peche

D’autre part, cela permet de faciliter la transmission. Car, les gens se méfient toujours de leurs concurrents. Or, si nous recrutions, nous serions concurrents de nos clients.

Nous sommes en permanence réconfortés dans ce choix par le soulagement que l’on décèle dans les yeux des clients que l’on rencontre pour la première fois et qui s’exclament avec soulagement :

– Ah mais vous ne recrutez pas en fait ! Tant mieux !

« Quelle légitimité avez-vous puisque vous ne recrutez pas ? »

Je vais vous dire pire que ça : je suis un mauvais recruteur. Je ne sais pas pour Laurent mais moi je n’ai jamais été un recruteur de génie. Je ne suis pas assez patient pour faire un bon recruteur. La radicalité n’est pas une qualité pour un recruteur. J’adorais passer des heures à faire du sourcing mais les entretiens me gonflaient. Ne serait-ce que parce que je suis mal à l’aise avec un concept aussi descendant où la parole est si peu égale.

Mais, qu’est-ce que cela change ? Tout ce qui compte c’est de savoir si la connaissance est bien transmise ou pas. Pas par qui. D’ailleurs, les meilleurs recruteurs ne font pas forcément les meilleurs pédagogues non plus. Si vous attachez plus d’importance à essayer d’évaluer si j’étais un bon recruteur plutôt que d’évaluer si ce que je dis est pertinent pour vous, vous n’êtes probablement pas compatible avec notre culture. Car nous croyons que le message est bien plus important que le messager.

Conclusion

En définitive, Link Humans c’est Link Humans. Je n’ai pas trouvé de meilleur mot pour nous décrire. Et notre essence c’est la transmission de savoir original. Ou la transmission originale de savoir ? Notre essence ce n’est pas le digital, ça c’est notre environnement et notre langue maternelle. Notre essence ce n’est pas le recrutement sur les réseaux sociaux, ça c’est un outil. Notre essence ce n’est pas la formation, l’écriture d’article, ou l’e-learning, ça c’est des véhicules.

Notre essence c’est d’apprendre en permanence et de le partager avec les autres. Et notre mission actuelle ? Changer le recrutement. Ni plus, ni moins.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bienvenue chez nous

Tu veux recevoir le meilleur du recrutement directement dans ta boîte mail ? Inscris-toi maintenant !

En cliquant sur « Je m’abonne aux emails », vous acceptez que les données fournies nous soient transmises afin que nous puissions vous recontacter dans le cadre de votre demande.