“”

Recruter sans budget est une chance

12 minutes de lecture
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter

Lorsque j’ai commencé à travailler dans le recrutement, je me suis souvent retrouvé dans des environnements où les moyens financiers mis à ma disposition pour réaliser ma mission étaient faibles (voire inexistants).

Je sais que c’est le cas de certains recruteurs qui liront ces lignes mais que, pour une bonne partie d’entre vous, vous avez l’habitude de travailler au quotidien avec un minimum d’infrastructure pour vous aider à réaliser votre mission.

Je me souviens que je me suis longtemps dit que, si j’avais plus de moyens, mon métier de recruteur serait plus facile.

Aujourd’hui, je veux prendre le temps d’étudier pourquoi cette idée n’est pas nécessairement vraie et pourquoi, selon moi, être un recruteur sans budget peut être une chance incroyable.

Mais, avant de rentrer dans le vif du sujet, mettons-nous d’accord sur la signification des mots « sans budget ».

Ce que je veux dire par « sans budget »

Sans budget ne veut pas dire, dans le cadre de cet article, faire du recrutement sans avoir de recruteurs dans son organisation.

Je pars ici du principe qu’il y a un minimum d’investissement financier dans la fonction puisqu’un poste de recruteur existe. Il y a donc au moins un minimum de respect pour la fonction et sa plus-value dans l’entreprise en règle générale.

Il faudra toujours des gens pour faire du recrutement.

Lorsque je parle d’un recruteur sans budget, je veux parler d’un recruteur que l’on n’a pas équipé pour améliorer son quotidien.

Pas d’accès à des jobboards, pas de licence Recruiter sur LinkedIn, pas de grande campagne publicitaire pour mettre en avant sa marque employeur, pas d’entrées aux salons de toutes les plus grandes écoles.

Rien. Nada.

Tu penses être dans un cauchemar 😱 ? Je veux te prouver qu’il est possible de vivre sans.

Recruter sans budget, mission impossible ?

Alors, comment arriver à recruter si je t’enlève tous les moyens pour t’aider à faire ton travail ?

En revenant à la base de ce qu’est un recrutement : une rencontre entre une personne et une entreprise.

Et la conversation qui doit avoir lieu pour que cette rencontre se fasse et qu’elle se transforme en une relation durable.

Pour déclencher cette conversation, tu n’as pas nécessairement besoin de tous les artifices qui t’ont été attribués. D’ailleurs la très grande majorité des entreprises s’en passent.

On a souvent tendance à oublier que la très grande majorité des recrutements ont lieu sans l’intervention d’un recruteur.

Toutes ces entreprises parviennent à recruter sans nécessairement investir dans leur fonction recrutement outre mesure. La plupart n’ont pas de recruteurs.

S’ils y arrivent, pourquoi pas toi ?

C’est la première étape pour transformer ta vision sur le sujet. Accepter que cela soit possible.

Oui, il est possible de bien recruter même lorsqu’on a peu ou pas de budget à notre disposition. Je pense même que ne pas avoir de budget fera de toi un meilleur recruteur.

Comment ?

Regardons ensemble les 4 grandes leçons que peuvent nous apprendre les recruteurs qui travaillent sans grand budget pour améliorer nos pratiques en tant que recruteurs.

Sans budget, obligé de faire (low cost)

Le recruteur sans budget, s’il veut accomplir quoi que ce soit, ne peut pas s’arrêter à l’idée qu’il ne peut rien faire s’il n’a pas de budget.

Il n’a pas de problèmes de riche. Il ne se dit pas « j’ai moins de slots sur LinkedIn que l’année dernière, comment je vais y arriver ? ».

Il part toujours de la position de celui qui n’a rien. Donc, lorsqu’il veut faire quelque chose, il trouve le moyen le plus simple (et le moins cher) de le faire.

Lorsque j’ai voulu créer des vidéos métier chez Viadeo, on m’a dit : « super idée, fonce, mais on n’a pas de matériel vidéo ». J’avais un iPhone 4S, un trépied en plastique et une playlist YouTube pour apprendre le montage vidéo et je suis parti de là.

Est-ce que le résultat de mes premiers travaux ressemblait à quelque chose qu’une agence vidéo aurait pu produire ? Évidemment que non, mais le résultat était là. Viadeo avait ses premières vidéos métier.

Ne pas avoir de budget ne doit jamais être une excuse pour ne pas faire.

Du côté des riches, certains recruteurs ressemblent trop à cette personne qui, passionnée de tennis, s’équipe de la meilleure raquette, des meilleures balles, s’habille comme Nadal ou Federer et puis ne met jamais les pieds sur un cours de tennis.

Tous les ans, des centaines de milliers d’euros dépensés en outils de recrutement sont jetés par les fenêtres simplement parce que les recruteurs à qui ils sont mis à disposition ne les utilisent pas.

Un recruteur sans budget ne gâche rien. S’il a besoin de faire quelque chose, il trouve la solution la moins chère possible pour parvenir à son objectif et il la met en place.

Sans budget, obligé d’être créatif

Recruter sans budget te force à trouver de nouvelles solutions aux problèmes que tes outils sont censés résoudre.

Si tu dois enfoncer un clou, tu peux y parvenir avec un marteau. Mais tu peux aussi y parvenir avec le talon d’une bonne paire de chaussures. Ou une pierre. Au final, avec n’importe quel object volumineux et solide.

Le recruteur sans budget n’a jamais accès au marteau. Il est obligé d’envisager toutes les autres solutions qui sont à sa disposition.

Il doit naturellement aller plus loin dans sa réflexion que celui qui dispose d’un budget.

Et cela lui donne un avantage extraordinaire sur les autres recruteurs. Pourquoi ?

Parce que l’outil à disposition de celui qui a du budget n’est pas toujours le marteau.

Lorsque je travaillais en cabinet de recrutement, les jobboards que l’on mettait à ma disposition me permettaient de trouver les candidats que je recherchais, mais pas en assez grande quantité. Je me suis donc mis à leur recherche ailleurs. Et je les ai trouvés gratuitement en quelques recherches sur Viadeo et LinkedIn.

Il était évidemment plus difficile de les contacter que sur une CVthèque mais j’avais au moins pu trouver des nouveaux candidats là où, auparavant, je n’avais pas grand chose.

J’aurais pu me contenter de rester sur mes jobboards et d’attendre que de nouveaux candidats viennent à moi. Après tout, «  Si l’outil que j’ai me permet d’enfoncer le clou, pourquoi en chercher un autre, au final ? ».

C’est là que le recruteur qui a du budget se trompe.

Le recruteur sans budget ira chercher ses candidats en dehors des sentiers battus et rebattus par les recruteurs qui ont du budget. Il se donne la possibilité de découvrir des candidats que personne d’autre n’a contactés parce qu’ils n’ont jamais pensé à utiliser autre chose que ce qui est mis à leur disposition.

Sans budget, obligé de mesurer tout ce qu’on fait

Si tu n’as pas de budget, la seule ressource la plus importante pour toi est ton temps. Quelles actions choisis-tu de mettre en place ? Comment utilises-tu ton temps ? L’as-tu bien utilisé ?

Quand tu n’as pas de budget, tu pars avec un désavantage par rapport aux recruteurs qui en ont. Tu cours alors que lui est à vélo. Alors tu dois t’assurer que chacun de tes pas te rapproche de ta destination.

Tu n’as pas d’autre choix que de mesurer l’efficacité de ce que tu fais puisque tu ne peux pas perdre ton temps à faire quelque chose qui ne t’apporte pas le résultat que tu attends.

Quand tu as un budget à ta disposition, tu oublies parfois de mesurer l’efficacité de tes actions, simplement parce qu’on t’a promis que l’outil allait t’aider à y arriver. S’ils le disent, c’est forcément vrai, non ?

Parfois oui, parfois non. Mais c’est à toi de le déterminer.

Quand tu n’as pas de budget, chaque euro que tu dépenses doit travailler comme s’il en valait 100 fois plus. Chaque action doit avoir un retour clair et mesuré car, si tu arrives à financer un de tes projets et qu’il ne fonctionne pas, tu peux être sûr que tu ne reverras pas un euro de sitôt pour tes idées.

Le recruteur sans budget ne peut jamais se permettre de perdre son temps ou son argent. Il s’assure donc que chacune des actions qu’il met en place lui permet de répondre à l’objectif qu’il s’est fixé.

Sans budget, pas d’autres choix que d’être bon

Il n’y a pas de secret. Si tu ne pars pas avec les mêmes chances que les autres recruteurs de ton marché au niveau financier, tu vas devoir être meilleur qu’eux pour les battre.

Bien meilleur qu’eux.

J’ai constaté que les recruteurs qui ont commencé leur carrière sans budget ne se plaindront jamais de ne pas en avoir. Ils ne se plaindront également jamais de leurs outils.

Pourquoi ? Parce qu’ils savent ce que c’est de vivre sans.

En règle générale, ils ne se cherchent pas d’excuse pour expliquer leurs échecs. Ils n’ont simplement pas été assez bons.

Ils ont compris l’un des grands secrets du recrutement.

Un recruteur sans budget avec de bonnes pratiques sera toujours meilleur qu’un recruteur avec du budget et de mauvaises pratiques.

Toujours, et à jamais.

Pourquoi ? Parce que les outils ne font que multiplier l’impact de ton travail. S’il est mauvais, la seule chose qu’un outil t’aidera à faire sera de répandre plus loin ta médiocrité.

Automatiser l’envoi d’un mauvais message d’approche n’augmentera jamais de manière significative ton taux de réponse. Elle augmentera probablement la haine qu’ont les candidats de ton secteur des recruteurs, mais tu ne le verras pas.

Un recruteur sans budget sait qu’il ne peut que compter sur ses pratiques pour réussir. Il fait donc tout pour les améliorer. Il se forme par lui-même et maintient une veille sur son secteur et son métier.

Un bon recruteur sans budget sera un recruteur extraordinaire avec

Je l’ai dit plus tôt, les outils ne font que multiplier l’impact du travail d’un recruteur.

Un recruteur sans budget apprend à obtenir des résultats de qualité sans ce multiplicateur. Une fois qu’on lui met à disposition quelques outils pour améliorer son quotidien, un recruteur sûr de ses pratiques pourra obtenir des résultats extraordinaires.

Comment peut-il y arriver ? Tout simplement parce qu’il a appris à vivre sans.

Cela veut dire qu’il peut s’en passer, mais qu’il sait aussi très précisément là où un outil lui sera le plus utile. Rien n’est plus puissant que la douleur de l’absence pour savoir où on a besoin d’un outil.

Lorsque l’on est équipé depuis longtemps, on a tendance à oublier où se trouve cette douleur, et à prendre les outils pour acquis.

Passer d’un environnement sans budget à un environnement qui en propose permet d’investir immédiatement sur ce qui aura le plus d’impact sur le résultat final : la capacité de l’organisation à recruter.

Mon challenge pour toi

J’espère t’avoir convaincu du pouvoir que l’absence de moyens peut avoir sur tes compétences en tant que recruteur.

Si c’est le cas, je te propose de prolonger cette lecture avec un petit exercice mental.

À quoi ressemblerait ton quotidien si, demain, je t’enlevais tous les moyens que ton budget recrutement t’octroie ?

Comment est-ce que tu t’organiserais ? À quoi consacrerais-tu ton temps ?

Quelles actions aurais-tu le plus besoin de mesurer ? Pourquoi ?

Sur quels sujets aurais-tu besoin de renforcer tes connaissances, de te former ?

Au final, que devrais-tu faire pour être un meilleur recruteur si tu n’avais plus de budget ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bienvenue chez nous

Tu veux recevoir le meilleur du recrutement directement dans ta boîte mail ? Inscris-toi maintenant !

En cliquant sur « Je m’abonne aux emails », vous acceptez que les données fournies nous soient transmises afin que nous puissions vous recontacter dans le cadre de votre demande.